TVR S Spécial

 

Quelques modèles spéciaux ont été élaborés tout le long de la carrière de la série S. Ces évolutions pouvaient être purement esthétiques, certaines série S ont été conçus pour la compétition ou sont tout simplement restées au stade de prototype.

 

S Penthouse

Le sponsoring du magazine masculin « Penthouse » pour le Tuscan Challenge prend la forme d’une série spéciale « Penthouse ». Cette série spéciale ,basée sur la S2, est équipée de nombreuses options telles qu’une planche de bord en noyer, des garnitures en cuir, des tapis Wilton à poils longs disponibles dans différents coloris, des vitres électriques, un volant et un pommeau de levier de vitesse en bois, un lecteur de cassettes de meilleur qualité (25W par sortie), un toit en mohair, des vitres teintées et de discrets logos PENTHOUSE, en particulier sous le badge du capot moteur.

 

TVR S Penthouse
 

ES

Comme à son habitude, un an seulement après la sortie du prototype, TVR dévoila au salon de 1987, une ES (pour Evolution S, elle s’est aussi appelé « HP S » pour High Performance). Cette évolution était destiné à transformer le modèle d’entrée de gamme en une voiture de sport très performante à l’image du reste de la gamme. Plusieurs options ont été envisagées en termes de motorisation : Au départ TVR a évidemment pensé au V8 Rover mais les craintes concernant la pollution on fait abandonner cette piste. Par la suite GM a aussi proposé à TVR d’utiliser le V8 de 5 litres qui avait été monté sur la « White Elephant ». En tout cas, au moment de la présentation TVR n’avait pas encore choisi le moteur et une rumeur circulait disant qu’il utiliserait le V6 Ford Cosworth. En réalité, il semble que 3 options différentes aient été retenues :

  • Le 4 cylindres 2 litres Turbo de la Ford Sierra Cosworth
  • Le V6 Ford Cologne modifié à 3,2l par TVR
  • Le GM Holden V6 3,8l

Au final la ES qui fut exposé au Motor Show de 1987 est équipé du V6 Holden 3,2l de 240 ch (Swaymar) mais celle-ci ne dépassa jamais le stade de prototype. Elle bénéficiait d’une évolution du châssis, de la suspension et disposait de 4 freins à disques, de ressorts et d’amortisseurs spécifiques et d’un différentiel à glissement limité sous forme de visco-coupleur. Elle reçoit des pneumatiques Bridgestone 225/50 VR 15 RE71, enfin le capot avant a légèrement été modifié afin d’alimenter le radiateur d’huile en air. TVR espérait la vendre environ £20 000.

Par la suite l’unique ES fabriqué commença à participer à des courses de côte où elle connut beaucoup de succès. En conséquence les propriétaires modifièrent la suspension afin de conserver ses bonnes performances. Plus tard elle fut restaurée par l’usine comme à l’origine et aujourd’hui elle est dans le domaine privé. Finalement TVR finira par faire sa « super S » en faisant appel au Rover V8, avec la V8S.

 

Supercharged V8S 

En raison de la très sévère fiscalité italienne sur les grosses cylindrées, TVR développa une version « supercharged » de la V8S. TVR a réalisé une préparation du V8 Rover en version 3,5 litre, en réduisant la course à 40,25 mm et en conservant l’alésage de 88,9 mm pour obtenir une cylindrée de 1998 cm3. Il a ensuite équipé ce moteur d’un compresseur Eaton afin d’augmenter la puissance à 230 ch à 6200 tr/min et le couple à 27,1 mkg à 3700 tr/min. Le taux de compression est de 8.

 

 

TVR Supercharged V8S Moteur

 

TVR Supercharged V8S Moteur

 

Avec ce nouveau moteur la série S réalise le 0-100 km/h en 6,5s et la vitesse maximale est de 232 km/h. Le châssis a aussi été revu, des freins à disques ventilés sont montés à l’avant et les suspensions sont équipées d’amortisseurs réglables. 3 de ces modèles ont été fabriqués puis exportés en Italie. L’histoire raconte que la bosse caractéristique du capot moteur de la V8S était destinée à coiffer au final la « supercharged » et non le plenum de la V8S.

Cette série S reçoit l'intérieur des V8S avec un manomètre supplémentaire qui mesure la pression du compresseur qui est situé entre le compteur de vitesse et le compte-tour.

 

 

TVR Supercharged V8S Intérieur